un remaniement très politique

Publié le 30 Juin 2011

Le remplacement de Christine Lagarde, qui s'en va prendre la suite (!) de DSK au FMI, a été l'objet d'un remaniement très politique.

baroin_lagarde.jpgAprès des débuts difficiles en tant que ministre, elle accumule gaffes et maladresses, elle a réussi à s'imposer par la suite par son dynamisme, sa force de conviction, sa maîtrise des dossiers, son relationnel, et sa parfaite maîtrise de l'anglais.

Baroin guignait le poste. Sous ses airs de gentil garçon, ce monsieur de 48 ans est ambitieux. Sa fonction de Ministre du Budget lui ouvrait la voie du Ministère des Finances, mais il avait un lourd handicap, ce député-maire de Troyes ne maîtrise pas l'anglais. Pas évident dans un Europe de 25 et une présidence française du G20. Mais c'est un chiraquien pure souche, cela peut toujours servir pour 2012.

pecresse.jpgValèrie Pécresse lorgnait aussi le poste. ENA et HEC, maîtrisant l'anglais, ayant plutôt réussi comme Ministre de l' Enseignement supérieur, elle avait l' handicap de ne pas être aimée de Fillon. Or si FF est un premier ministre sans pouvoir, il lui reste celui de dire non.

La décision finale: Baroin est le Ministre, Pécresse est au Budget.

On pouvait penser que Valérie pourrait servir d'interprète à François, seulement ils seraient fâchés et ne se serreraient même plus la main. C'est toujours très intéressant une entité où le n°1 et le n°2 se détestent !

L'autre bonne nouvelle, c'est la promotion de David Douillet.

douillet.jpgIl fallait bien caser et récompenser ce soutien fidèle à Bernadette et à l'UMP. DD se voyait déjà Ministre des Sports! Mais avec les gaffes et maladresses qu'il accumule, c'était suicidaire. N'était-ce pas de lui que Rama Yade disait, pendant les exploits des footeux en Afrique du Sud, qu'il détenait " la ceinture noire ... du ridicule" !

Alors on lui a concocté un ministère sur mesure, où il ne pourra pas faire de bêtises, parce qu'il ne servira à rien : les expatriés. Il y en a un million, paraît-il. Dans un article récent, j'avais évoqué la douceur des circonscriptions composées de ces français à l'étranger, et des convoitises qu'elles suscitaient. Après la création de onze circonscriptions, voici donc un Ministère. Histoire de récompenser un sportif populaire, mais qui n'a guère convaincu de son aptitude à être ministre, et de cajoler un million d'électeurs, dont le vote pourrait bien être décisif en 2012.

Quelques voix en plus, cela vaut bien onze salaires de députés et assistant(e)s et le coût d'un Ministère, non?


Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article