les nouveaux Diafoirus

Publié le 16 Novembre 2012

Diafoirus n'est plus seulement médecin, comme au temps de Molière. Il est aujourd'hui au pouvoir.


On ne compte plus les guerres en Palestine.

C'est reparti pour une nième guerre, un nième carnage, des cortèges de morts et de blessés, de haines et d'obsessions de vengeances, qui vont nourrir les guerres du futur. Près de 1400 morts il y a trois ans, combien dans les prochains jours?

Certains hommes de guerre, avec la maturité, pour ne pas dire la sagesse, que peut apporter l'âge, ont su se  transformer en hommes politiques de paix et de négociation. A l'instar d'un Moshe Dayan, le général vainqueur de la guerre des six jours, qui saura oeuvrer pour la paix, une fois qu'il sera devenu premier ministre. Mais pas assez longtemps pour réussir, d'autant qu'il faut être deux, ni pour convaincre les générations plus jeunes que la guerre n'est pas la solution. Il n'y a pas dans l'histoire de succès durable qui soit assis sur la guerre, Alexandre, Louis XIV, Napoléon, Hitler, en sont un tout petit témoignage. On n'assoit pas durablement un pouvoir par la force.

En Europe, l'euro et sa zone devaient apporter le bonheur et la félicité qui sont présumés inhérents à la croissance économique.

Au lieu de cela, on a récession et chômage. Et pour faire face aux difficultés, les "experts" ne trouvent pas mieux  que de resserrer encore plus la ceinture des peuples. Ainsi entre-t-on, dans une spirale déflationniste infernale, où la récession est soignée par des plans d'austérité qui accélèrent et amplifient la dégringolade.

En Palestine comme en Europe, on ne peut s'empêcher de penser à ces médeçins du temps de Molière, qui traitaient par des saignées des corps fatigués, diminuant la capacité de défense du malade, et aggravant le mal.

Les donneurs de leçons, auto-proclamés experts, qui sévissent dans les organismes internationaux et ailleurs, sont les nouveaux Diafoirus, qui traitent des pays appauvris en les appauvrissant encore plus. Comme ces militaires et politiques d'Israël et d'ailleurs qui pensent qu'on pourra résoudre une injustice en en créant d'autres.

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article