"oui, yé changé" ...

Publié le 18 Septembre 2011

DSK s'est livré à un exercice périlleux. A-t-il convaincu?

dsk-.jpgSur l'affaire du Sofitel, il l'a joué modeste. Pour montrer son innocence, il n'a pas cherché à se justifier, mais s'est contenté de brandir le rapport du procureur, celui là même qui l'a innocenté après l'avoir accusé et traité si brutalement.  Avec un air abattu et confit, il a demandé pardon à tout le monde, et a mis en avant sa "femme exceptionnelle", sans qui il n'aurait pas résisté, dit-il. Du beau travail ! Et d'ajouter pour conclure sur le sujet qu'il n'excluait pas un complot. Histoire de sous-entendre que la victime, c'est lui! 

Sur son appétit immodéré des femmes, DSK a fait amende honorable. Il regrette sa légéreté, son comportement non moral. Et d'affirmer qu'il a changé.

Sur les affaires du monde, son visage s'est éclairé, et sa pensée a brillé. Il faut lui reconnaître une vision de la situation du monde et de l'Europe que peu d'hommes politiques ont, ou en tous cas, expriment.

Sur la suite de sa carrière, il ne sera pas candidat aux primaires. On s'en doutait bien. Mais il ne devrait pas soutenir un candidat en particulier. Quant à la suite, il a des envies, et sa discrétion est celle de celui qui croit encore en ses chances. Un recours en cas d'échec de la gauche aux présidentielles? Un ministère en cas de succès?

DSK1.jpgDSK2.pngQuelle est la part de sincérité et celle de la leçon apprise de ses conseillers en communication ? L'homme avait l'air touché, abattu. Mais le merci adressé à son épouse, "femme exceptionnelle" , semblait un peu convenu, exprimé pour faire pleurer dans les chaumières. Le regret de son addiction au sexe n'est-il pas expéditif ?  "Oui, j'ai changé" , a-t-il affirmé. Change-t-on d'une addiction aussi vite que cela, même si les semaines qu'a vécues DSK, avec les menottes, la prison, l'humiliation publique, l'abaissement, et la fin de ses rêves, sont à même de bouleverser un homme?

Pour ceux qui croient encore à la nécessité de la morale, la crédibilité de DSK dépendra du degré de sincérité ou de leçon apprise qu'ils attribueront à ses propos. D' autres retiendront son discours brillant et rempli d'espoir sur la situation de l'Europe.

Le plus grand nombre regrettera le gâchis causé, qui a, pour le moment, exclu DSK du jeu politique, et enlevé à la France et à l'Europe un homme  à la  vision des choses inégalée.

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article