transports - la galère du francilien. Le service public a t-il encore un sens ?

Publié le 26 Novembre 2010

Insupportables - les conditions de transport en Ile de France se dégradent à grande vitesse

ratpsncfCes derniers mois auront vu se dégrader à vitesse grand V la qualité de service du RER et du train. On savait que le francilien était transbahuté comme du bétail, que les attentes dans les gares SNCF ne disposent pas d' abri contre la pluie, et n'ont pas plus de cinq ou six sièges sur la quai.
Mais les délais étaient globalement assurés, sauf sur les RER B et C, et les transports en commun étaient encore le moyen le plus sûr pour être ponctuel.  Depuis quelques mois, les retards sont devenus la règle sur toutes les lignes de train et de RER.  Les causes ? Ou il n'y en a pas, ou des gens sont sur la voie, ou pannes de caténaires, ou incident de matériel, de voyageurs … On se trimballe au ralenti, on supprime des trains, on nous fait descendre dans une station au hasard, des fois avec un retour en arrière. Obligation de prendre un grand délai de sécurité si on veut être à l'heure à un rendez-vous. A donner envie de prendre la voiture. 

Et cela n'empêche pas la SNCF de faire des contrôles systématiques et renforcés le 1er de chaque mois. Pour pincer les utilisateurs de cartes orange qui n'ont pas eu le temps de recharger leur pass Navigo et qu l'auraient fait le soir, ou pire ceux qui ont essayé mais n'ont pas pu parce que la machine ne fonctionnait pas. Et aucune compréhension des contrôleurs. Seraient-ils commissionnés ?

Le service public n'est plus au service du public. Avec tous ses comportements, il est en train de signer son arrêt de mort.

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article