toujours plus

Publié le 29 Juillet 2010

tony-hayward.jpgIl peut rire Tony Hayward, le futur ex-DG de BP. Pour prix de sa médiocre gestion de la crise de la marée noire dans le golfe du Mexique, qui aura coûté 37 milliards de dollars à sa Société, fait des dégats écologiques considérables, bouleversé la vie de centaines de riverains, il touche le jackpot : une retraite de 715 000 € par an dès son âge de 55 ans, soit en mai 2012, une prime de départ (amiable) égale à un an de salaire, soit 1,25 million d'€, plus ses milliers de stock-option.

Certes il n'est la cause ni de la marée noire ni de la difficulté des ingénieurs et techniciens à endiguer la fuite. Mais a-t-il pour autant mérité ce pont d'or qui va lui permettre, à 53 ans, de vivre dans l'oisiveté luxueuse jusqu'à la fin de ses jours ?
C'est vrai que cela vaut bien les 2 millions d'euros que Domenech a l'indécence de réclamer à la FFF, en rapport avec son salaire de ... 40 000 € par mois. Moins que Laurent Blanc qui touchera entre 1 et 1,2 million d'euros par an, hors primes !
Les défenseurs de ces rémunérations extravagantes prétendent les justifier par le mérite ; mais que les personnes concernées se rassurent, le démérite n'enlève rien. 

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article