Périgord Dordogne - Villefranche-du-Périgord

Publié le 20 Mars 2011

bandeau-villefranche.png

 


  Villefranche-du-Périgord


Les bastides

Une bastide (de l'occitan bastida) est le nom désignant trois à cinq cents villes neuves fondées dans le sud-ouest de la France entre 1222 et 1373, répartis sur 14 départements. Entre la croisade des Albigeois et la guerre de Cent Ans, ces fondations répondent à un certain nombre de caractéristiques communes, d'ordre économique, politique, architectural, correspondant à un essor urbain exceptionnel en Europe à cette époque.

Une caractérstique commune à toute bastide est sa création d'un seul jet, à l'instigation d'un créateur, à partir d'un acte fondateur.

Le Périgord en contient dix huit, localisées dans le pays frontalier entre le Périgord anglo-aquitain, et l'Agenais, rattaché au comté de Toulouse. C'est le temps des rivalités entre le duc d'Aquitaine, qui est aussi roi d'Angleterre, et le roi de France, qui vient de rattacher à la couronne le comté de Toulouse. En une trentaine d'années, ces deux puissances rivales créent une quinzaine de villes, afin de fixer les populations, les maintenir sous leur influence, percevoir des revenus.

Alphonse de Poitiers, frère du roi Saint-Louis, devenu comte de Toulouse, crée une première série de bastides de 1256 à 1270 : Montflanquin, Castillonès, Villefranche-du-Périgord, Villereal et Eymet. L'ambition du comte, allié de Louis IX, était de faire du diocèse d'Agen un véritable bastion francisé. L'anglais Edouard 1er répliqua en créant Beaumont, Molières, et Monpazier, la seule qui ait gardé des bâtiments d'origine.

  MONFLANQUIN   CASTILLONNES   VILLEFRANCHE   VILLEREAL  EYMET
monflanquin
castillones.jpg
villefranche-du-perigord.jpg  villereal.jpg eymet.jpg

 

La bastide de Villefranche-du-PérigordBlason.png

Ainsi est née Villefranche-du-Périgord , sur une décision d'Alphonse de Poitiers et une réalisation sous l"égide de Guillaume de Barriols. La  charte de franchise fut accordée en 1261.

La ville est située au sud du département de la Dordogne, aux confins du Quercy, de l'Agenais et du Périgord. Elle compte aujourd'hui 770 habitants.

Elle connut bien des vicissitudes, subissant les guerres franco-anglaises, puis les guerres de religion.

Elle fut la première bastide créée en Périgord. Son importance grandit très vite, et elle fut bientôt érigée en châtellenie, tout d’abord à la tête de six paroisses, puis en 1290, de dix. Au début du XIIIe siècle, à des fins économiques, le fondateur afferma la bastide au maire de Londres, Henri le Gallois.
Dès le début de la Guerre de Cent ans, le Prince Noir l’occupa et la brûla en partie. En 1346, les forces anglaises du comte de Derby reprirent la bastide et la réparèrent. Au cours des guerres de religion, des habitants de Monpazier vinrent y commettre quelques méfaits. Au XVIIIe siècle, l’Intendant Tourny fit détruire les remparts qui subsistaient, et dont il ne reste aujourd’hui que quelques vestiges.

Elle prit la dénomination de Villefranche-du-Périgord dès le 17ème siècle, appellation qu'elle perdit puisqu'on disait Villefranche-du-Belvès au 19ème s. Elle retrouve son nom d'origine à la fin du 19ème siècle.

Malgré certaines transformations malheureuses, le réseau des rues est resté presque intact, et on peut encore y voir de belles maisons des XIIIe et XIVe, séparées par des andrones, dont l’une d’entre elles se signale par sa tourelle construite en encorbellement.
halle-villefr.jpg

 

Avec ses puissants piliers de pierre, sa lourde charpente de bois et ses mesures à grains, la vieille halle trône toujours au milieu de la place centrale qui a gardé ses couverts.

 

 

 

 

En 1865, Abadie, architecte de renom, dessina les plans de l'église qui rappellent le Sacré-Cœur de Montmartre, dont il est l'auteur.

 Sacré-Coeur  Villefranche  
sacre-coeur.jpg eglise-villefr.jpg                                                      

Le bois et le  tourisme sont deux activités économiques importantes pour la commune, auxquelles on peut ajouter les cèpes et les châtaignes à la saison. 

Avec 9 autres communes, Villefranche fait partie de la Communauté de Communes du Pays du Chataignirer.

Cliquer sur l'image pour le diaporama (photos prises en mars 2011).

diapo-villefranche.jpg

Rédigé par jdio

Publié dans #escapades

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article