un secteur prospère: les armes

Publié le 28 Février 2012

L'armement reste un des rares secteurs où l'occident conserve une avance technologique.

arme.jpgToutes les civilisations ne se valent pas, fanfaronne Guéant.

Il a raison. Il en existe peu qui ait autant aimé et pratiqué la guerre, que la notre, et qui se soit enrichie autant, et s’enrichisse encore, à vendre au monde des moyens de plus en plus chers et sophistiqués afin qu'il se massacre en rond.

En 2010, les ventes d’armes des cent plus grands fabricants mondiaux aura progressé de 1%, pour s’élever à 411 milliards de dollars.

Dans ce top 100 mondial, 44 firmes américaines représentant 60% du marché, dont Lockhin Martin, n°1 mondial avec 36 milliards de dollars de CA.  Ce grand pays moralisateur n’applique guère autre chose que le principe « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

Mais les européens ne sont pas à la traîne, rassurons-nous. Le britannique BAE Systems se classe dans le top 10, 2ème mondial avec 33 milliards de CA, suivi par EADS, 16 milliards, l’italien Finmeccanica, 14 milliards.

Le secteur de l’armement reste, on peut le regretter, un des tout derniers secteurs, le principal peut-être, où l’occident a gardé une avance technologique. Les grands principes fondateurs de notre civilisation ne font pas le poids face aux exigences de l’emploi et de l’équilibre de la balance commerciale.

Rien en tous cas qui justifie de penser que notre civilisation serait supérieure à d’autre.

Sauf à considérer comme critère d’évaluation la capacité à massacrer son prochain.

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article