sur les pas de Van Gogh à Auvers-sur-Oise

Publié le 26 Septembre 2011

Situé au nord du Val d'Oise, Auvers est connue comme une cité des peintres.


Ce n'était qu'un gros village au XIX ème siècle, mais sous l'influence du Docteur Gachet, médecin amoureux de la peinture et des artistes, de grands noms vont séjourner à Auvers.

Paul Gachet est né en 1828. Il fait des études de médecine, s'intéresse particulièrement aux maladies nerveuses, mais c'est en tant que généraliste qu'il exercera le métier de médecin au travers d'un cabinet à Paris. Pour sa femme malade, il veut du bon air. Il opte en 1872 pour Auvers, située à 1heure de train de son cabinet parisien. Quand elle décède peu après, il y demeure avec ses deux enfants. 

Sa maison est fréquentée par un grand nombre d'artistes, Corot, Daubigny,  Pissaro, Cézanne et bien d'autres.

Le Dr Gachet peint par Van Gogh
La maison du Dr Gachet est aujourd'hui un musée. On voit ci-dessous le jardin et la maison peints par Van Gogh et la réalité d'aujourd'hui.
auvers van gogh  auvers-maison-dr-gachet.jpg  auvers-maison-dr-gachet4.jpg  auvers-maison-dr-gachet2.jpg  auvers-maison-dr-gachet3.jpg auvers-maison-dr-gachet5.jpg 

 

Mais celui qui a le plus marqué le village, et fait aujourd'hui sa renommée, c'est Vincent Van Gogh. auvers maison dr gachet6

Il séjourna 70 jours seulement à Auvers, mais ce furent les soixante dix derniers jours de sa vie.

Il a 37 ans, il vient de Provence, où il était allé pour le soleil et la couleur. Il y fera aussi divers séjours dans des hopitaux psychiatriques, en proie à des hallucinations et des compulsions.

A Auvers, il sera possédé par la soif de création. Il peindra 80 tableaux. Soit plus d'un par jour.

auvers-auberge-ravoux.jpgchambre.jpgIl séjourne à l'Auberge Ravoux, qui lui propose une pension complète au très modeste prix de 3,50F par jour. Pour ce prix, il a une petite chambre de 7 m2 (photo de droite), éclairée par une simple lucarne. Sans vue. Il avait déménagé de l'hôtel précédent, trop cher pour ses modestes moyens. La pension était à 6,50F.

Le 28 juillet 1890, il se tire une balle dans le coeur. Il mourra le lendemain matin, dans les bras de son frère Théo, qu'on était allé chercher durant la nuit.

Vincent avait 37 ans.

Théo décédera un an plus tard, à 35 ans. Tous deux sont enterrés dans le cimetière d'Auvers. Une tombe d'une simplicité extrême, à l'image de la vie de Vincent, qui n'aura pas été reconnu de son vivant, mais en contraste avec sa gloire posthume. Lui qui n'a rien vendu de son vivant est le peintre depuis longtemps le plus coté au monde. De quoi justifier un peu d'humilité sur tous les jugements et critiques qu'on peut porter sur autrui et leurs oeuvres. 

auvers tombes vangogh-copie-1Entre l'auberge où il a passé les derniers jours de sa vie, et l'église qu'il a rendue si célèbre par sa peinture (cf. ci-dessous), un parc a été créé. Depuis 1961, une sculpture de Zadkin représentant Vincent, son attirail de peintre sur le dos, y est exposée.

Image tourmentée de ce peintre génial, amoureux de la couleur, et qui nous a laissé des centaines de toiles où se marient à la fois la joie et la lumière qui émanent de la couleur, qu'il savait mannier avec audace, et les affres d'une âme tourmentée.

auvers-vangogh-par-zadkin.jpg  auvers-vangogh-par-zadkin1.jpg  auvers-vangogh-par-zadkin2.jpg

Promenade dans Auvers

Si Auvers a attiré les peintres, comme les boucles de la Seine, c'est pour le charme de ce gros village rural et la beauté des paysages de la vallée de l'Oise. Et même si le village s'est urbanisé pour devenir le bourg d'aujourd'hui, la partie ancienne d'Auvers, celle qui constituait la partie active de l'époque, reste pittoresque et relativement préservée.

Il est plaisant de s'y promener, et de croiser, par hasard ou en suivant les topoguides, les tables de pierre où sont reproduits les tableaux des peintres en face des paysages qu'ils ont peints.

La partie animée d' Auvers à l'époque de Van Gogh n'est pas celle d'aujourd'hui, où se situe la fameuse église, l'Hôtel de Ville, le parc et l'Auberge Ravoux. C'était au-delà du château, rue Victor-Hugo et les suivantes.

auvers-chateau.jpgauvers-chateau2.jpgSitué sur une hauteur, le château a été bâti au XVIIème siècle par un financier italien, Lioni, venu en France avec Marie de Médicis. Il appartiendra au prince de ContI au XVIIIème siècle, puis à divers particuliers. Il est maintenant la propriété du Conseil Général, et abrite des activités culturelles, un restaurant, une exposition, un parcours spectacle "Voyage au temps des impressionnistes" (non vu, 13€).

La rue Victor-Hugo se prolonge par la rue du Docteur Gachet. On a vu qu' Auvers doit au docteur sa réputation de cité des peintres. De 1872 à 1909, il reçut et aida bien des peintres. En 1952, le fils du Dr Gachet fit donation au Musée du Louvre de la magnifique collection de son père.

En prolongeant la promenade, on croise maisons et chemins qui ont inspiré les peintres. Quelques exemples ci-dessous.

  Cézanne - la Maison du Pendu
  Cézanne - maisons à Auvers
  Van Gogh
auvers-CEZANNE-MAISON-DU-PENDU-.jpg auvers-CEZANNE-MAISON-DU-PENDU.jpg auvers-CEZANNE11.jpg auvers-CEZANNE1.jpg auvers VANGOGH11 auvers-VANGOGH1.jpg

 

auvers-castel-val-hector-guimard.jpgGuimard.jpgOn flânera dans les chemins du vieil Auvers, où on peut voir encore quelques vieilles fermes et des belles maisons du 19ème ou 20ème siècle.

Tel le Castel Val (photo de gauche), maison originale, arrondie, avec une charpente de fer, construite en 1903 par  Hector Guimard, l'architecte des célèbres entrées du métro parisien (photo de droite).

On terminera par la visite de l'église, située dans l'autre partie de la ville. Cette jolie église a été immortalisée par Van Gogh dans son célèbre tableau " l'église d'Auvers ", peint le 8 juin 1990. Cinquante jours avant qu'il mette fin à sa vie.

auvers l eglise
 auvers-l-eglise-vangogh.jpg  EGLISE-AUVERS.jpg

Rédigé par jdio

Publié dans #escapades

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clovis Simard 07/06/2012 12:56

Blog (fermaton.over-blog.com)No-3: Van gogh aux catastrophes