roman - la nièce d'Hitler

Publié le 12 Mars 2012

La nièce d'Hitler, par Ron Hansen, 1999.

niecedhitler.JPGElle s'appelle Angélika Raubal, Gély de son petit nom. Elle est la fille d'Angéla, la demi soeur d'Hitler, et a 19 ans de moins que son oncle. Elle sera la femme sans doute la plus aimée par Hitler, au-delà d'Eva Braun, qu'il épousera le jour de son suicide, mais qu'il considérera toujours comme une maîtresse stupide.

Il faut dire qu'Hitler a un rapport avec les femmes très particulier, fait de sado-masocshisme, machisme forcené, perversité.

Géli naît en 1908 à Vienne, où elle sera baptisée en présence d'Hitler. Plus tard, quand Hitler sera un chef de parti reconnu, richement entretenu par des mécènes allemands et des chefs d'industries, il la fera venir à Munich. Abandonnant ses études de médecine, elle regardera d'abord son oncle avec admiration, séduite par son extraordinaire charisme, impressionnée par son regard de feu. Ou de glace.

Elle deviendra sa maîtresse, une maîtresse très spéciale qu'Hitler mettra sous son entière dépendance, et qu'il forcera à des pratiques sado-maso qui lui répugnent.

Déjà réservée vis à vis de l'autoritarisme des nazis et encore plus de leurs convictions racistes, elle étouffera de plus en plus dans l'univers que lui offre Hitler, une chambre à côté de la sienne, où elle se sentira une prisonnière.

Ses velléités de retourner à Vienne pour poursuivre sa formation de chanteuse d'opéra se heurteront au refus d'Hitler de la laisser partir. Au cours d'une scène de violence entre eux, Hitler, dans un accès de colère dont il est coutumier, tue Angélika.

L'histoire officielle parle de suicide. Ce n'est qu'en 1997 que l'historien anglais Ronald Hayman évoque l'hypothèse du meurtre, alimentée par les témoignages contradictoires et les insuffisances de l'instruction.

Ron Hansen reprend cette hypothèse, pour écrire un roman à partir des faits et des personnages historiques réels. Ce n'est pas le moindre intérêt du livre que d'accompagner Hitler et le parti nazi dans leur ascension, permise par de riches mécènes. On voit les grands ténors du nazisme arriver sur la scène, Göring, Goebbels, Himmler, Hesse et beaucoup d'autres.

Quand Géli meurt en 1931, Hitler n'aura plus qu'une femme à adorer : l'Allemagne. Et la conquête de la présidence comme objectif.

Rédigé par jdio

Publié dans #un peu de culture

Repost 0
Commenter cet article