qui sème le vent ...

Publié le 14 Août 2010

boucherhr.jpgL'Iran va activer sa première centrale nucléaire, Boucherhr, le 21 août. Son objet est civil, produire de l'énergie à partir de combustible fourni par la Russie. Les russes procèdent au chargement du combustible. L'opération est prévue pour durer un mois, et si la date à partir de laquelle de l'énergie civile sera produite et distribuée n'a pas été annoncée, on sait qu'il faut compter 6 à 7 mois pour que l'usine soit pleinement opérationnelle.

Les occidentaux qui ne sont pas favorables à cette opération, l'observent, totalement impuissants, se contentant de la juger "prématurée" (Hilary Clinton). Même si l'ONU l'a autorisé en son temps, les occidentaux n'ont eu de cesse depuis des années, avec un fort durcissement ces derniers mois, d'empêcher l'Iran d'accéder à la technologie nucléaire. Toute une armada d'interdictions de vendre à l'Iran tous produits susceptibles d'être utilisés directement ou indirectement à des fins nucléaires a été mise en place, avec sanctions à la clé. On voit l'impuissance d'une réglementation, même onusienne, même relayée avec force par les américains, face à la volonté d'un gouvernement, en l'occurrence celui de l'Iran, de progresser dans le nucléaire, et un jour avoir les instruments pour se doter de l'arme atomique. Car le nucléaire civil n'est-il pas la porte d'entrée du nucléaire à usage militaire ?

Et rappelons une chose qui n'est pas assez soulignée : ce sont les occidentaux qui ont initié le nucléaire en Iran, comme ils continuent de le faire dans des pays aujourd'hui amis, mais dont on ne peut être sûr qu'ils le seront enbombecore demain.

L'usine de Boucherhr était à l'origine un marché obtenu par Siemens, qui avait abandonné le chantier après la révolution islamique de 1979. La Russie l'a repris en 1994, et poursuivi jusqu'à son terme.

 

 

 

 

 

 

... récolte la tempête ? 

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article

jdio 17/08/2010 11:22


Oui, et depuis des années les occidentaux, sous l'impulsion des américains, ont mis en place des tonnes de mesure, parfois relayées par l'ONU et l'Union Européenne, pour interdire toute fourniture
à l'Iran de marchandises pouvant être utilisées à des fins nucléaire. Cette réglementation peut aller très loin, car sont visés tous les biens dits à double usage. Une simple prise électrique peut
donc être visée. A la clé, des sanctions financières ou administratives prises par le Trésor américain - l'OFAC- qui peuvent atteindre des dizaines de millions de dollars, voire une interdiction
d'exercer son activité sur le sol américain. Les sociétés, y compris les banques, qui ont des intérêts aux US sont donc directement concernées. On voit que tout cela a été totalement inopérant, les
marchandises ont été expédiées via les émirats, la Chine, la Russie et la majorité des autres pays. La "morale" est qu'aujourd'hui, même après la disparition des blocs, on ne peut quasiment rien
empêcher, les ventes d'armes, on le savait, une centrale nucléaire, on le sait maintenant.


Jean-Pierre BOUDRY 14/08/2010 12:16


Bonjour,
Ce sont en effet les occidentaux qui ont développé le nucléaire en Iran à la fin des années 70. C'était une volonté du Shah d'acquérir cette technologie indispensable pour faire de son pays une
grande puissance.
La centrale de Busher dans le sud de l'Iran a été attribuée aux allemnds. Au moment e la révolution elle était avancée à 60%. Les français s'était vu confier la centrale de Ahwaz stoppée net
également avec la révolution.
De plus l'Iran avait pris une part importante dans la société française Eurodif qui avait pour objet le traitement de l'uranium. Les avoirs iraniens ont été gelés après la révolution. Le
contentieux entre les deux pays a duré plus de 20 ans.