on a retrouvé le jardin d'Eden

Publié le 18 Janvier 2012

eve-pomme.jpg

La biologiste Catherine Peix aurait retrouvé le jardin d’Eden.

eve-pommes.jpgIl serait au Kazakhstan, pas loin de la frontière avec la Chine, dans les massifs du Tian Shan. Au pied des neiges éternelles, entre 800 et 2000 mètres d’altitude, elle a vu des forêts d’arbres monumentaux , pouvant atteindre 30 mètres de hauteur, et croulant sous une abondance de fruits.
L’analyse ADN est formelle : ces pommiers kazakhs apparus il y a 65 millions d’années, à l’époque des dinosaures, sont bien les ancêtres de nos golden et autres reinettes. Et on comprend pourquoi Eve,  notre mère à tous dans le pêché, n’a pu résister à croquer la pomme que lui vantait le serpent tentateur : ces grosses pommes ont une saveur incomparable, aux parfums de rose, banane et framboise.
On voit bien la conséquence que cette découverte peut avoir sur le futur de l’humanité.
eve-pomme1.jpgLa plus pragmatique, et la moins intéressante, serait d’utiliser les qualités génétiques de ces pommes qui échappent à la plupart des maladies de nos vergers.
Mais pensez aussi au potentiel touristique de cette découverte. Imaginez des charters de femmes du monde entier se bousculer pour venir croquer la délicieuse pomme. Les hommes aussi iront, puisque le Coran postule qu’Adam a croqué le fruit en même temps que sa camarade, faisant de l’homme l’égal de la femme dans la faute originelle.
Imaginez  le succès qu’auraient dans nos écoles les distributeurs automatiques de pommes d’Eden. Au placard les machines à confiseries empoisonnées, remplacées par un distributeur de pêché aux vertus diététiques éprouvées.
Les pommiers normands, reconvertis en pommiers Éden, transformeront la verte Normandie en nouveau Languedoc. Le cidre d’Eden enverra le pinard au rang des boissons archaïques, tandis que la tarte tatin de l’Eden deviendra le dessert universel. Tomber dans les pommes d’Eden remplacera le saut à l’élastique et autres jeux à sensation.
Et puis si le monde entier peut enfin croquer la pomme, la faute de cette malheureuse Eve sera enfin partagée. Et peut-être donc pardonnée ? Le sort de l’humanité pourrait en être changé.
Et celui de ma pomme aussi, bien sûr.eve-pomme2.jpg

Rédigé par jdio

Publié dans #notre temps

Repost 0
Commenter cet article