Maurice André est mort

Publié le 27 Février 2012

Maurice André est mort.

maurice-andre.jpgIl fut un immense trompettiste, le plus grand de tous les temps écrit le communiqué présidentiel.

Il a porté son art au plus haut, a donné à la trompette, qui évoquait trop souvent la parade et la guerre, ses lettres de noblesse.

Il a apporté à son instrument une popularité qu'elle avait peu, en introduisant la trompette piccolo pour le répertoire baroque, revisitant des partitions classiques, incitant des compositeurs à écrire pour lui.

Professeur au Conservatoire jusqu’en 1978, il a su  transmettre son art en formant plus de cent trompettistes. Il a su profiter de la télévision pour rendre populaire un instrument qui l'était peu.

Sa discographie est immense, plus de 250 disques, dont des dizaines d'or ou de platine.

Né à Alès en 1933, il avait commencé à travailler à la mine. C’est son père, passionné de musique, qui l’initiera à la musique et sera son premier professeur. A 18 ans, il intègre le Conservatoire de Paris, et à 30 ans il remporte le très prestigieux concours international de Munich. Sa renommée dépasse désormais les frontières.

Maurice André fait partie de ces hommes dont on parle que trop peu, et qui pourtant permettent d’espérer encore dans l’être humain.

Gloire et fortune récompensent plus habituellement les personnalités que n'étouffent pas les scrupules et qui savent profiter de leur charisme au détriment des moins forts - généraux et politiques qui n'hésitent pas à envoyer la jeunesse au massacre, hommes et femmes de tous bords, qui par les affaires ou la politique, vont satisfaire par tous moyens leur soif de réussite.

Notre époque matérialiste range la création artistique dans les activités secondaires et désuètes, bien après les activités mercantiles et lucratives. C'est pourtant bien elle qui a fait la gloire des hommes, avec ses acteurs qui sont les phares de l'humanité.

 

Retrouvez Maurice André sur YOUTUBE, et écoutez ce bouleversant  Ave Maria de Schubert, plein de délicatesse.

Rédigé par jdio

Publié dans #notre temps

Repost 0
Commenter cet article