MAM va partir

Publié le 27 Février 2011

Les petites fautes font les grosses bêtises.

mam.jpegMAM va partir. Même si ses fautes peuvent paraître vénielles, son départ est logique.

C’est certainement vrai que les petits arrangements dont elle a bénéficié ne sont pas dramatiques, c’est aussi vrai que toute la classe politique, quelle que soit sa couleur, en profite pareillement.

Il reste que si ces petits profits sont condamnables par temps calme, ils peuvent être lourds de conséquences par temps instable ou par tempête : ils aliènent la liberté de l’arrosé. En l’occurrence, via MAM, la France.  

La conséquence est qu' on a vu une France bien tiède, pour ne pas dire congelée, face au souffle de liberté qui a envahi le Maghreb et le Proche-Orient.  Notre tradition révolutionnaire et républicaine est bien loin, et la France a  donné d’elle-même une piètre image.

MAM a tort quand elle affirme qu’en vacances elle est une personne privée. Elle reste Ministre des Affaires Étrangères, et ne peut plus, de toute façon, invoquer la vie privée quand elle la bonifie en acceptant les petits cadeaux de personnalités officielles du pays visité.

A un moment où les démocraties occidentales ne voyaient que par Israël, de Gaulle, en précurseur, avait déployé une politique d’amitié à l’égard des pays arabes.  Elle a fait de la France un partenaire estimé, voire privilégié. Il faudra du temps pour redorer notre blason. Le "Québec libre"  n’était sans doute pas une bonne idée, cela avait quand même plus d’allure  que la défense à tout prix du statu quo, surtout quand il ménage l'intérêt de dictateurs corrompus et sans scrupules.

Le vent de la liberté ne s’arrêtera peut-être pas à l’Afrique du Nord et au Proche Orient. Il existe en Afrique noire pléthore de républiques bananières totalement corrompues et irrespectueuses des droits de l’homme. Peut-être pour la France des occasions de se rattraper ?

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article