le château de Vincennes

Publié le 29 Mai 2011

L'histoire du

château de Vincennes

est étroitement associée  

   aux rois 

Louis IX

et

Charles V le Sage

plan-chateau-vincennes.JPG

Les rois capétiens construisent au 12ème siècle un manoir de chasse dans le bois de Vincennes. Il devient la     réssaint louisidence préférée de Saint-Louis, qui y accole un donjon. Il ne reste rien de ces premières constructions, dont l'existence a été révélée récemment par des fouilles à l'occasion de la restauration récente du site.

La présence de Saint-Louis est évoquée par une statue située aux abords du château (ci-contre), côté cours de Vincennes, qui rappelle les récits de Joinville, mémorialiste du roi, présentant le roi rendant la justice sous les chênes du bois de Vincennes.

Au début de la guerre de Cent ans, Jean le Bon (1350-1364) fait entreprendre la construction d'un donjon. Elle sera achevée par son fils  Charles V (1364-1380), qui protège donjons et manoir d'une enceinte ponctuée de neuf tours.

 enluminure extrait des Riches Heures du Duc de Berry (15ème s.)

Charles V lancera en 1379 la construction de la Sainte-Chapelle sur le modèle de celle bâtie par Saint-Louis au palais de la Cité (photo) . La construction sera achevée longtemps après, sous le règne d'Henri II (1547-1559).

P1040925.jpg sainte-chapelle.jpg sainte-chapelle-.jpg sainte-chapelle-rosace-.jpg sainte-chapelle-vitrail-.jpg sainte-chapelle1.jpg

A droite, on voit l'Oratoire du roi, occupé par le tombeau du duc d'Enghein. Louis XVIII avait fait ériger un mausolée en hommage au duc, fusillé dans les fossés du château sur ordre de Napoléon 1er. Par égard pour son oncle, Napoléon III le fit déplacer dans l'oratoire dissimulé dans le mur, le rendant ainsi à peine visible. 

Après  Charles V, la résidence royale sera occupée épisodiquement par les rois. Ils sont le plus souvent itinérants, et séjournent davantage au 16ème siècle sur les bords de Loire. Lors de périodes troublées, certains rois se réfugieront cependant derrière les enceintes de Vincennes.

Louis XIV fera bâtir deux pavillons qui se font face, le pavillon du roi et le pavillon de la reine, séparés de l'ancien château par une galerie due à Le Vau.

pavillon-de-la-reine-.jpg pavillon-de-la-reine.jpg pavillon-du-roi-.jpg pavillon-du-roi2.jpg GALERIE-ET-PAVILLON-REINE.jpg galerie-et-tour-du-bois.jpg
 Le pavillon de la Reine, vu d'une fenêtre du donjon
 Le pavillon de la Reine
 Le pavillon du Roi
Le pavillon du Roi
 La galerie. Au fond, le pavillon de la Reine
 La galerie et la tour du Bois.

Louis XIV ne reviendra plus à Vincennes une fois Versailles terminé, et le château perd sa fonction de résidence royale.

A la révolution, il est utilisé comme arsenal, rôle qui sera confirmé par Napoléon 1er.  Et pour l'adapter aux exigences de l'artillerie moderne, il fera abattre les neuf tours de l'enceinte.

donjon---chatelet-copie-1.jpgOn accède au donjon par le châtelet, qui en est l'entrée principale. Les statues de Charles V et de son épouse Jeanne de Bourbon accueillaient les visiteurs.

Au deuxième étage du bâtiment était le cabinet de travail de Charles V, grande cellule aujourd'hui toute en pierres, mais recouverte de lambris à l'époque du roi. Un appareil mis à la disposition du visiteur reconstitue le décor de l'époque, bien différent de ce qu'on peut voir aujourd'hui.

D'une hauteur de 50 mètres, le donjon est le plus haut du Moyen-Age. Cette grosse tour carrée flanquée de quatre tourelles d'angle, est divisée en six niveaux. Elle est protégée par une enceinte et un fossé profond, autrefois rempli d'eau.

donjon ve du vas acces au donjon chemin de ronde chambre de charlesV chambre de charles v-copie-1 inscription dans cachot
vue du pied du donjon
accès par le cabinet de travail de Charles V, dans le châtelet
le chemin de ronde
la chambre de Charles V
cheminée dans la chambre de   Charles V
décor mural dans un cachot

Au XVIIème et XVIIIème siècle, le donjon est transformé en prison d'Etat, et reçoit des prisonniers célèbres : le prince de Condé, chef de la Fronde, y séjournera quatre ans avec son épouse, Fouquet un an, Diderot, Mirabeau, le marquis de Sade (6 ans).

On a fusillé aussi dans les fossés du château: le duc d'Enghein, les officiers du Fort ralliés à la Commune.

Cette partie de l'histoire du château n'est pas évoquée sur les lieux de visite. On peut tout de même apercevoir dans les pièces du donjon où étaient enfermés les prisonniers les inscriptions murales, voire des décors peints, faits pas les prisonniers.

Hors le donjon et la Sainte-Chapelle, l'ensemble des bâtiments est occupé par le Service des Archives de la Défense (fusion des archives de l'armée de Terre, de l'Air, de la Marine, et de la Gendarmerie).

D'importants travaux de restauration ont été entrepris depuis la fin de la seconde guerre mondiale, qui ont amené à la fermeture du donjon pendant douze ans.

Rédigé par jdio

Publié dans #escapades

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article