La Hague (50)

Publié le 25 Février 2012

Rude paysage que La Hague . Coin de terre situé à l'ouest du cotentin et de Cherbourg. Terres de landes, de falaises et de bocage, battues par les vents d’ouest et du nord.

P1080151.jpg

On a beau connaître cette côte abrupte avec ces perspectives spectaculaires, c’est à chaque fois à la fois un émerveillement mêlé à un sentiment de crainte face à la grandeur et la violence de cette nature, où la puissance de la mer et des vents rappellent à l’homme une humilité qu’il a oubliée.

P1080148.JPGPour découvrir cette côte si spectaculaire, rien de mieux que le sentier des douaniers. Mais même balisé et affublé de l’appellation GR, le sentier est difficile. Serpentant à même la falaise, surplombant la mer, ses difficultés sont nombreuses. A proscrire aux sujets à vertige, même si les vent de nord-ouest qui ne cessent que rarement ont la bonne idée de rabattre le promeneur vers la falaise, non vers la mer.

Le sentier des douaniers a été mis en place à la création de l’Administration des Douanes, en 1791 pour surveiller les côtes, en contrepartie du droit à libre parcours. Il sera rapidement jalonné de nombreux abris, casernes, et ouvrages plus modestes - escaliers, dispositifs de franchissement. Ils ont presque tous disparus aujourd’hui. Le sentier tombera peu à peu en désuétude à partir du 20ème siècle , rendu désuet par l’évolution des techniques de transport des marchandises et de détection des fraudes.

La Hague, c’est aussi la lande, rabattue par les vents, qui plonge jusqu’à la mer. Chèvres et moutons la peuplaient autrefois, protégés de la chute par des murets en pierres.

P1080159-copie-1.jpgEn retrait de la côte, c’est le bocage, avec sa richesse, l’élevage.

Les habitations y sont solides, de fortes maisons de granit bâties pour résister aux vents que rien n’arrête. Des maisons qui semblent plantées là pour l’éternité.

La Hague, ce sont aussi des ports, Gouri et son canot de sauvetage, face au terrible Raz Blanchard, Omonville la Rogue, situé à la pointe du Cotentin, Port Racine, plus petit port d'Europe, dépendant de St Germain des Vaux qui vit Jacques Prévert y finir sa vie.

 

 Port Racine
 Goury  le phare de Goury
P1080168.jpg  P1080163-copie-1.jpg P1080161.jpg

 

P1080153Le « progrès » a transformé la région. Le nucléaire a été introduit dans cette région sauvage et à l’habitat clairsemé. Depuis 40 ans, une usine d’enrichissement de l’uranium est là, comme une verrue, entourée de champs et de moutons compatibles. Le bourg endormi de Beaumont-Hague a vu fleurir les résidences et les équipements collectifs, à faire pâlir d’envie le francilien des cités. Il fallait bien ça pour attirer dans cette belle mais âpre région le citadin aseptisé que nous sommes devenus, pour qui la moindre intempérie est vécue comme une catastrophe historique. Les habitations des hameaux environnants ont pu aussi retrouver une deuxième jeunesse. 

 

 

 

 

Rédigé par jdio

Publié dans #escapades

Repost 0
Commenter cet article