La Devinière

Publié le 6 Octobre 2011

bandeau ladeviniere

La maison natale de Rabelais à La Devinière


 

Le père de François Rabelais était un notable, installé et en vue. Il n'était pas d'usage que les femmes de ce milieu à l'époque accouchassent chez elles. On envoyait la future mère accoucher à la campagne, où l'enfant serait mis en nourrice. C'est ainsi que la mère de François alla accoucher dans leur maison des champs, à Seuilly, pas loin de Chinon.

La tradition voulait aussi que les femmes y partent le plus tard possible, presqu' aux premières douleurs. Il n'était pas rare, les cahots aidant, que l'enfant naquit en route. Comme Gargantua, et comme peut-être Rabelais, qui a puisé souvent dans sa propre vie pour créer celle de ses héros.

François Rabelais (1483 ou 1494-1553) passera ainsi les six premières années de sa vie à La Devinière, dans la petite maison de maître qui était réservée à ses parents.

Outre cette maison, la propriété comprend la maison des métayers, un pigeonnier, des bâtiments divers, des caves troglodytes superbes, le tout au milieu du vignoble chinonais.

 les bâtiments des paysans
    la maison natale de Rabelais
  caves troglodytes
la-deviniere-1.jpg la deviniere-maison natale rabelais la-deviniere---caves-troglodytes-copie-2.jpg

Rabelais quittera La Devinière à l'âge de six ans, pour l'abbaye voisine de Seuilly, où il restera une dizaine d'années.

C'est tout l'environnement de La Devinière et de Seuilly qui inspira les livres de Rabelais et les guerres picrocholines, qui opposèrent Grandgousier, père de Gargantua et sage prince de Seuilly, à Picrochole, roi de Lerné, village voisin, agressif et batailleur.

Après Seuilly, Rabelais partit à Angers puis Fontenay-le Comte, où il sera moine, fit des études de médecine à Montpellier, où il fut une des grands médecins de son temps, écrivit quatre romans. Moine séculier, il se maria deux fois, eut trois enfants, et mourut dans une relative pauvreté en 1553 à Paris. Si ses livres choquèrent, ils rencontrèrent le succès, mais les droits d'auteur au 16ème siècle enrichissaient les éditeurs, non les auteurs.

rabelais-titreLes guerres picrocoloines font patie des épisodes savoureux des romans de Rabelais. Comme toujours, la cause de ces guerres est importante. Du village de Lerné, situé à quelques kilomètres de Seuilly, des fouaciers partirent vers Chinon pour y vendre leurs fouaces (sorte de pain brioché). Ils rencontrèrent en route les bergers de Seuilly. L'altercation qui s'en fût dégénéra, et la guerre éclata entre d'un côté Picrochole, le batailleur roi de Lerné, et Grandgousier, le sage prince de Seuilly, et père de Gragantua.

 

On visite à La Devinière la maison natale de Rabelais, comprenant un musée consacré à l'écrivain, ainsi que les caves troglodytes. On peut parcourir à pied le vignoble, ou pousser vers les villages voisins, Seuilly, Lerné, sur les traces de Rabelais et des aventures de ses héros.

la-deviniere---vignoble.jpg

Les châteaux de la Loire

Rédigé par jdio

Publié dans #escapades

Repost 0
Commenter cet article