la cruauté de la DDAS

Publié le 5 Février 2011

Dans le Gers, Cindy, une petite fille de 5 ans, a été sauvagement retirée de sa famille par les services sociaux.

cindy.jpgcindy'La raison ? le lien affectif qui se créait entre l'enfant et les parents d'accueil était trop fort !!!

Alors, les services dits sociaux ont organisé un quasi enlèvement, n'ont pas hésité à causer une souffrance irréparable à la fillette, déjà pas trop bien partie dès son début de vie, et décidé le malheur d'un couple qui ne demandait qu'à aimer.

L'objectif de la DDAS est effrayant et révoltant : "casser le lien affectif " qui s'était créé.

Autrement dit, pour ces technocrates sociaux, forts de leur bonne conscience de par leur seule appartenance à un service qui se veut social, un enfant abandonné par sa mère à la naissance n'a définitivement pas le droit d'aimer et d'être aimé. L'amour interdit !

Parents d'accueil, surtout n'aimez pas les enfants que vous recueillez.. Enfants accueillis, surtout n'aimez pas les parents qui vous reçoivent.

Pour la deuxième fois en cinq ans, Cindy est abandonnée. Mais ce second abandon va la marquer à vie.

Il serait temps de revoir la finalité de ces actions, pour qu'enfin ce soit l'intérêt de l'enfant qui soit privilégié, et non celui des parents naturels et leur droit à un éventuel revirement de position.

Allez-voir l'article joint sur le site de RMC.

Regardez aussi le reportage passé sur TF1 au JT de 13h.

Et allez enfin sur Facebook  et/ou sur le site mesopinions.com afin de signer la pétition en ligne pour marquer votre sympathie et votre soutien à Cindy et à M. et Mme Boyer. 

Et pour ceux qui habitent Toulouse et ses environs, un rassemblement aura lieu mercredi 9 février à 10h place du Capitole.

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article