hochets

Publié le 23 Octobre 2010

"C'est avec les hochets qu'on mène les hommes "(Napoléon). Quelques uns ont eu assez de sagesse pour résister.

legiondhonneurFort de sa conviction, Napoléon créa donc la Légion d'honneur en 1802.

Elle reste une des décorations les plus prisées, on l'a vu encore tout récemment avec celle demandée et obtenue par Patrick de Maistre, le méritant conseiller fiscal de Liliane Bettencourt.

Certains promus cependant ont refusé le prestigieux ruban rouge. On peut citer La Fayette, Courbet, Maupassant, Ravel, Pierre et Marie Curie ("je n'en vois pas la nécessité", fit observer simplement Pierre Curie), Sartre, Beauvoir, Camus, le curé d'Ars au motif que cela ne rapporterait pas d'argent pour les pauvres.

Marcel Aymé a été clair quand il écrivit au président Auriol : " Quant à votre Légion d'honneur, Monsieur le Président, sauf votre respect, vous pouvez vous la carrer dans le train".

Georges SAND  quant à elle s'écria : "ne faites pas cela cher ami, je ne veux pas avoir l'air d'une vieille cantinière".

 LA FAYETTE

1757-1834

 Gustave COURBET

1819-1877

 Guy de MAUPASSANT

1850-1893

 Maurice RAVEL

1875-1937

lafayette.jpg Courbet.jpg maupassant.jpg  ravel-copie-1.jpg

Pierre CURIE

1859-1906

Marie CURIE

1867-1939

Jean-Paul SARTRE

1905-1980

Simone de BEAUVOIR

1908-1986

Curie-pierre.jpg curie-marie.jpg sartre.jpg beauvoir-simone_de.jpg

Albert CAMUS

1913-1960

Marcel AYME

1902-1967

Georges SAND

1804-1879

JM VIANNEY- curé d'Ars

1786-1859

camus.gif ayme.jpg SAND.jpg Cure-d-Ars.jpg

D'autres encores ont refusé la distinction honorifique. Brigitte Bardot, qui n'est pas allée la chercher, Mme de Fontenay, les poètes Jacques Prévert et Georges Brassens, ou encore Léo Ferré qui brocarde "ce ruban malheureux et rouge comme la honte". Berlioz aussi à qui l'Etat désargenté voulait payer un Requien par une médaille, et qui répondit "je me fous de votre croix, donnez-moi mon argent". Citons encore Gérard de Nerval, Claude Monet, le général Moreau, Nadar, Emile Littré, Daumier, Bernanos, Pinay. Edmond Maire la refusa, objectant que "ce n'est pas à l'Etat de savoir ce qui est honorable ou pas".

Jean Yanne*, qui ne l'a pas reçue, disait :  " la légion d'honneur c'est comme les hémorroïdes, tous les trous du cul en ont ".

Les plus nombreux ont accepté la récompense, certains même étant prêts à tout pour l'obtenir.

Le summum a été atteint avec le scandale des décorations en 1887. L'affaire a été révélée par la presse, qui dévoile en octobre que Daniel Wilson, gendre du Président de la République, Jules Grévy, promet des récompenses moyennant monnaie trébuchante. Le scandale sera énorme, et Jules Grévy ne pourra pas éviter la démission le 2 décembre 1887.

  * le lien donne accès sur le site de l'INA à un enregistrement d'une interview de Jean Yanne par Thierry Ardison en novembre 2000, soit 3 ans avant sa mort.

Georges Brassens a écrit une chanson intitulée la Légion d'honneur. La voici chantée par Maxime Leforestier (paroles)

Rédigé par jdio

Publié dans #un peu d'histoire

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article