fable ferroviaire

Publié le 22 Septembre 2011

L'expérience de chacun ne sert jamais les autres.

  Photo0139

A la gare de St Nom, j'achetai un billet

dans ces foutues machines, nommées distributeur.


Tout se passa fort bien, y compris le paiement.

Le problème arriva, au moment d'l'impression.

Car de billet, il n'en vint point, et je restai

désorienté, face à l'écran qui s'affichait.


Une autre cliente arriva, elle me dit

ça n' marche pas? je lui expliquai mon souci,

elle me dit tant pis, j'essaye. Ce qui devait

ariver arriva, le paiement passa normal'ment,

mais de ticket, pas la queue d'un.


Un autre voyageur survint, il était jeune,

comme son amie. Belle la vie,

on est tout bon, ces vieux cons ne savent pas

comment fonctionnent ces machines neuves.

Et de commander deux billets, d'introduire

le plastique magique, d'entrer l' numéro gagnant.

Bien contents d'eux, ils se regardent, se disent

ils sont trop vieux, ces machines là, c'est pour les jeunes.

Mais de ticket, toujours point.


Arrive enfin une quatrième, qui nous regarde

tout déconfits. Ah bon, dit-elle, ça n'imprime pas?

Et de taper  la destination du billet,

d'entrer aussi le code magique, qui fera d'elle

une voyageuse non redevable d'une amende.

Mais à Saint Nom, pas de miracle, elle paya

pour rien du tout, le billet ne vint toujours pas.

 

Ainsi donc est l'espèce humaine,

qui jamais ne sait profiter

de l'expérience de ses comparses.


 

Rédigé par jdio

Publié dans #notre temps

Repost 0
Commenter cet article