et toujours nos chers dirigeants

Publié le 3 Mars 2012

arnault.jpgDelphine Arnault, fille de papa qui avait fait la une en 2005 à l'occasion de son mariage princier au château Yquem, est aussi administratrice de LVMH. Cela lui a permis de lever 1 606 540€ de stocks-options le 6 février.

Le directeur financier de Zodiac-Espace a levé quant à lui pour 345 058€ de stock-options, revendues dans la foulée, pour dégager un bénéfice de 111 818€. Cela peut paraître faible par rapport à fifille Arnault, cela fait quand même une petite dizaine d'années de smic.

Le directeur général délégué d' Heurtey Petrochem a vendu pour 102 000€ d'actions.

La même Delphine Arnault (photo ci-dessus, en compagnie de son cher papa) a récidivé le 17 février, en cédant pour   2 410 005€ d'actions de son Groupe. La voilà en quelques jours à la tête de 4 mllions d'euros en espèces sonnantes et trébuchantes, qui vont faire les délices des conseillers fiscaux et autres gestionnaires de patrimoine.

Un autre proche de Bernard Arnault a vendu pour 11 327 952€ d'actions LVMH. De quoi faire le bonheur des paradis fiscaux, vendeurs de voitures allemandes et d'immobilier exotique.

Le pdg de Publicis, Maurice Lévy, a levé le 15 février pour un total de 16 481 800€ de stock-options. A ce tarif là, il peut se passer effectivement de percevoir un salaire!

Le dgd de Gameloft a dû se satisfaire en cédant pour 1 021 407€ de titres, tout comme le pdg de Vinci, 1 139 919€ de titres. Il a fait mieux que son directeur financier, hiérarchie oblige, qui n'en a vendu que pour 871 297€.

Enfin, un membre du comité de direction de Rexel a vendu le 17 février pour 328 824€ de titres.

 

Pendant ce temps-là, les restaus du coeur battent leur record de repas servis, atteignant 900 000 repas cet hiver, contre 860 000 la saison dernière.

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article