les rameurs et les barreurs

Publié le 4 Septembre 2010

rameurs1.jpgSur France Info une agricultrice, éleveuse de charolaises, exprime sa colère de ne plus pouvoir vivre de son métier en raison de la baisse continue des ses prix de vente. Colère attisée par le fait qu'on ne retrouve pas cette baisse au niveau du consommateur final. J'en ai marre de me lever le matin pour rien, disait-elle ," j'en ai marre de me lever le dimanche matin pour m'occuper de mes taurillons en pensant que pendant ce temps là les pontes de la distribution sont dans des hôtels de luxe en train de boulotter des p'tits croissants !"

Le fait est que dans nos sociétés industrielles ou de consommation, l'essentiel de la rémunération ne va plus à ceux qui font, mais à ceux qui font faire. Dans les entreprises, les métiers les mieux rémunérés sont souvent ceux du marketing et de la finance, loin devant ceux de la production, de la vente, de la recherche. La compétence métier est le plus souvent sous-évaluée par rapport à la compétence de gestionnaire, quand elle n'est pas méprisée. N'oublie-t-on pas que la vraie valeur de l'entreprise se trouve dans la création et la vente de son produit. C'est un renversement de valeur qui n'est pas sans danger pour l'avenir.

 "Ceux qui font" ont vu leur nombre et leur pouvoir fondre au profit des "y a qu'à, faut qu'on". Les barreurs ont dépassé les rameurs sur le bateau.

rameurs-copie-1.jpg

 

histoire de rameurs français et japonais

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article