échecs : l'exemple corse (suite)

Publié le 29 Mai 2011

La réussite des échecs en Corse : le résultat d'une volonté.

 

Comme mentionné dans un article récent, en à peine plus de 10 ans la Ligue d'Echecs corse à réussi l'exploit:

- de généraliser les échecs à l'ensemble du monde scolaire,

- de licencier un nombre de jeunes et moins jeunes pour faire de la Corse la région du monde à plus forte densité de joueurs d'échecs,

- de faire monter en puissance des joueurs qui demain feront partie de l'élite,

- de créer des grandes manifestations échiquéennes qui attirent non seulement les très grands joueurs du monde entier, mais aussi le public.

Ainsi le récent "match de l'amour", qui opposait le couple le plus glamour du monde des échecs, les champions de France masculin et féminin Laurent Fressinet et Almira Skripchenko, devant un public de 500 personnes à Porto-Vecchio.match-amour.jpg

 

La place qui est désormais celle occupée par le jeu d'échecs en Corse vient d'être officiellement reconnue et institutionalisée par l'Autorité territoriale de Corse.

Cette dernière et la Ligue corse des Echecs viennent de signer une convention, approuvée à l'unanimité par l'Assemblée de Corse, d'une durée de trois ans, aux termes de laquelle moyennant une aide financière importante, la Ligue corse s'engage sur des objectifs de poursuite de la croissance et de consolidation de l'organisation : progression de 20% des effectifs en trois ans, pour porter le nombre des licenciés à 6000, recrutement de nouveaux animateurs salariés portant leur nombre à 14, contre 12 actuellement, engagement de la Ligue d'assurer 6000 heures de formation par an ...

Le président de la Ligue, Léo Battesti, a indiqué à la presse que "ce vote consolidait la politique de masse préconisée par la ligue et qui a fait du sport échiquéen la première activité dans l'île pour les jeunes, y compris devant le football..."


Rédigé par jdio

Publié dans #échecs

Repost 0
Commenter cet article