de la dioxine dans les assiettes

Publié le 7 Janvier 2011

Un gigantesque scandale alimentaire frappe l'Allemagne.

C'est la dioxine qui fait cette fois la une. On en a trouvé la présence dans des oeufs (4 fois la dose maximum autorisée par l'UE) , poulets, viande. 8000 poules pondeuses ont été abattues, 1000 élevages de poules, cochons et dindes fermés.

Des oeufs et de la viande ont été vendus en Allemagne et dans toute l'Europe, sans qu'on sache encore l'étendue de la contamination.Une difficulté: pas moyen de repérer les produits contaminés.

La contamination peut se retrouver dans les produits directs, mais aussi des produits industriels dans lesquels ils sont intégrés, tels la mayonnaise ou la pâtisserie. Des contaminations ont été signalées en Angleterre et aux Pays-Bas. La France se montre fort discrète, probable que la dioxine ait francophilement suivi l'exemple du nuage de Tchernobyl.

dioxine.1294223785.jpgLa raison ?Le fabricant de nourriture animale, Harles & Jentzsch, (photo ci-contre) a produit de la nourriture animale à partir d’une huile à usage technique qui n’aurait pas dû se retrouver dans la chaîne alimentaire”, rapporte le Spiegel. Ce fabricant rejette la faute sur son fournisseur, Petrotec, qui de son côté répond “avoir spécifiquement signalé dans tous les contrats, bons de livraison et factures que les acides gras étaient uniquement destinés à un usage technique, et en aucun cas alimentaire”.

Une erreur tragique donc, celle du fabricant de produits de nourriture animale qui met de l'huile de vidange, ou presque, dans ses produits.

Mais aussi la conséquence du système agricole productiviste actuel, basé sur une alimentation industrielle des animaux afin d'accélérer leur croissance. Ne peut-on pas manger du poulet sans qu'il ait été gonflé aux acides gras ? Un poulet industriel est vendu à l'âge d'un mois, un poulet élevé en liberté et au grain, trois mois. Au risque connu d'ingurgiter trop de ces produits industriels, il faut ajouter maintenant celui de la bavure.

Peut-être nous faut-t-il passer par de pareils évènements pour comprendre que jouer les apprentis sorciers a ses limites, et qu'à force de jouer avec le feu, on se brûle.

Mais rassurons-nous, le quotidien Spiegel rappelle que les dioxines, certes cancérigènes, “ne sont pas immédiatement dangereuses pour la santé, mais dommageable à moyen ou long terme en cas de consommation répétée”.

Comme disait la fable " ils n'en mourraient pas tous, mais tous étaient frappés".

Rédigé par jdio

Publié dans #humeurs

Repost 0
Commenter cet article