dans deux mois maxi, sinon rien!

Publié le 8 Mai 2011

L'air du temps est à la sous-traitance, les entreprises estimant plus facile de faire pression sur des entreprises tiers plutôt que sur leurs salariés. Ainsi de grandes marques ne fabriquent quasiment plus rien, se limitant au montage (et encore, pas toujours).

On n'en est pas encore tout à fait là dans l'industrie automobile, mais le recours à la sous-traitance y est important, et nécessaire aussi.

Mais au prrix du risque de dépendance. On sait que le séisme au Japon perturbe grandement le fonctionnement des usines. Or les industriels de l'automobile se fournissent au Japon pour les climatisations, les autoradios, les microprocesseurs, les pigments de couleur pour les peintures métallisées.

La conséquence en est un formidable allongement des délais de livraison des voitures : 5 mois pour une Peugeot 308 CC ou une Toyota Prius, 6 mois pour une Renault Clio ou une Dacia Duster, 9 mois pour une Audi A1 ou une Wolkswagen Tiguan. Et aucune amélioration n'est attendue dans les prochains mois, bien au contraire.

attente.jpg

Le délai de livraison risque d'être demain le critère déterminant de choix d'une voiture, bien avant le prix, la qualité supposée, les performances, ou l'image portée par l'auto.

La production automobile française est en baisse de 20% en 2011, effet boomerang de la prime à la casse. Avec de pareils délais de livraison qui vont décourager bien des acheteurs, on peut s'attendre pour cette année à un exercice catastrophique  pour les marques françaises. 

Rédigé par jdio

Publié dans #notre temps

Repost 0
Commenter cet article