cinéma - "Oslo 31 août"

Publié le 31 Mars 2012

Film norvégien de Joachim Trier.

oslo.JPGAnders a 34 ans, il termine dans quinze jours une longue cure de désintoxication. On est le 31 août, il est autorisé à sortir du centre pour une journée, à l'occasion d'un entretien d'embauche.

A Oslo, il retrouve ses anciens repaires. Des images de son enfance réapparaissent, son père, peut-être trop gentil, sa soeur, sa maison. Pendant cette journée, il va revoir ses amis, ses petites copines, parcourir les boites de nuit.

Beaucoup de ses amis sont mariés, ont un travail, un conjoint, des enfants. Anders les envie d'un certain côté, ils ont trouvé leur place dans la société. Pourtant, Anders hait cette vie régulière et mesquine, où les rêves de jeunesse sont rangés bien au fond de l'âme.

Ses parents ont mis en vente la belle maison de son enfance. Il faut bien payer les frasques du fils, et le coût du centre de désintoxication. Ils sont partis en voyage à l'étranger. Il ne verra pas non plus sa soeur, pas  à l'aise avec un ex drogué, pas sûre non plus que la guérison soit définitive.

Il retrouvera d'autre anciens amis, essaiera de renouer avec celle qu'il aime et qui est partie aux EU. Il l'appellera en vain. Son entretien d'embauche sera un échec, parce qu'il en fera un échec.

Anders n'a pas d'envie. Pas plus qu'avant son séjour en cure, où il a vécu dans un univers confortable et protégé.

Rien de ce qu'il verra ni personne qu'il rencontrera au cours de cette journée à Oslo ne seront de nature à faire renaître, ou naître, le goût et l'envie de la vie. Il passe, sourit, raconte et écoute, sans que jamais le lien salutaire se produise.  

L' errance dans laquelle on accompagne Anders toute cette journée devient dérive, et on sent que l'échec sera au bout.  Anders ne parvient pas à trouver un sens à sa vie.

"Oslo" est une oeuvre forte, sensible et pessimiste, traitée sans artifice, de façon presqu' intimiste. Un suspens psychologique qui nous maintient  dans l'haleine du dénouement, même attendu.

Rédigé par jdio

Publié dans #un peu de culture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article