cinéma - la source des femmes

Publié le 9 Novembre 2011

source-des-femmes.jpg 

Dans un petit village perdu dans un paysage désertique quelque part en Afrique du Nord ou au Moyen-Orient, sous un soleil de plomb, les femmes vont à la source, chaque matin, en haut de la montagne, depuis la nuit des temps, pour chercher et ramener l'eau. Le chemin est pentu, difficile, les chutes sont monnaie courante, entraînent parfois la mort.

Les hommes ne travaillent plus guère. Le temps de la nuit des temps a changé pour eux, la sécheresse est venue, la terre ne peut plus être travaillée. Ils partent à la ville, et ceux qui restent somnolent et palabrent en sirotant le thé.

Les femmes voudraient que les hommes fassent monter l'eau au village. Mais les hommes s'y opposent. On ne revient pas sur des traditions ancestrales.

Mais les temps changent. Des femmes sont décidées à arriver à leur fin et vont mener la révolte. Le temps de la soumission aveugle est terminé. Elles trouveront l'arme :  elles vont faire la grève de l'amour. Plus de câlins, plus de sexe, tant que les hommes n'auront pas amené l'eau au village.

Plusieurs fois nominé à Cannes, ce film réalisé par Radu Mihaileanu est un message, avant l'heure, sur l'émancipation des femmes musulmanes.  S'il  n'évite pas les clichés, et si on ne croit pas totalement à la réalité des personnages ni à l'intrigue un peu simpliste, il est joyeux et lumineux, ses personnages sont attachants, les paysages et les chants envoûtants.

Un beau film, qu'il faut voir comme un conte, destiné à montrer que la servilité de la condition féminine n'est pas une valeur de l'islam, mais de l'interprétation du Coran faite par les hommes.

sourcedesfemmes.jpg

Rédigé par jdio

Publié dans #un peu de culture

Repost 0
Commenter cet article