cinéma - "intouchables"

Publié le 5 Novembre 2011

En voilà deux qui n'auraient jamais dû se rencontrer.

intouchable.jpgPhilippe est un riche aristocrate, vivant dans un grandiose hôtel particulier parisien. Il aime la peinture, la musique classique, la poésie. Et il est tétraplégique, insensible et inerte du cou aux pieds.

Driss est un jeune noir des cités, tout juste sorti de prison, à l'exubérance et décontraction envahissantes.

Alors quand Philippe voit défiler tous les candidats pour être le compagnon de vie dont il a besoin, il "kiffe" sur ce jeune qui n'est venu que pour la signature du document nécessaire à la perception des assédic.

Et la mayonnaise improbable va prendre.

Parce que le regard de Driss sur Philippe est neuf, naïf, sans pitié ni condescendance. Il est le roi de la vanne, même quand il s'agit de plaisanter sur l'infirmité de Philippe.

Parce que Driss sait encore s'étonner, dire non, apprendre, voir avec le coeur. Berlioz ? Bien sûr qu'il connaît, c'est le nom de sa cité! Et quand Philippe lui fera écouter de la musique classique, "mais c'est pas de la musique, ça", avant de vibrer à Vivaldi.

Parce que Philippe, amoureux de la vitesse et des sports extrêmes, sera sensible à la spontanéité et l'enthousiasme de Driss. Il va aimer ce jeune à la joie communicative, qui le regarde sans voir son infirmité, sans crainte de pozzo cgaffer, qui apprend vite, sans préjugé.

Alors ces deux-là vont vivre une amitié folle, et ils deviendront intouchables.

On rit sans cesse durant ce film superbement interprété par François Cluset et Omar Sy (vous savez, celui du "SAV des émissions"), inspiré de l'histoire de Philippe Pozzo di Borgo (ci-contre) et Abdel, que l'on voit brièvement dans le générique de fin.

Le film est aussi une fable sociale, où se confrontent et cohabitent une classe privilégiée mais paralysée, et une classe montante, pauvre et ignorante, mais enthousiaste et décomplexée.

Voilà un bon moment de cinéma, et un film qui va figurer très vite en tête des hit-parades.

Rédigé par jdio

Publié dans #un peu de culture

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article