cinéma - Cosmopolis

Publié le 13 Juin 2012

Film franco-canadien de David Cronenberg, avec Robert Pattinson.

 

cosmopolis-copie-1.jpgEric Packer est un golden boy richissime, au coeur éteint. Il passe une grande partie de son temps dans son immense limousine, ces voitures rallongées qu'on loue en France pour les mariages qui se veulent branchés. Cuir noir, comme dans un cercueil, salon équipée comme une salle des changes. Les gens circulent. Il traverse New-York, bloqué par la présence du président des États-Unis et par des émeutes. Le capitalisme est en crise, Eric a fait le mauvais choix en jouant la baisse du yuan et voit sa ruine venir, il a un tueur aux trousses. Mais il n'a qu'une obsession: aller chez le coiffeur, plus précisément chez un coiffeur à l'ancienne chez qui il est allé quand il avait 5 ans.

Cosmopolis est un film étrange, que certains adoreront, que d'autres exécreront. Les dialogues sont parfois hermétiques, la symbolique est toujours présente. Il reste la description d'un monde capitaliste qui court à sa perte, et vit avec une certaine délectation son auto-destruction.Mais la force du capitalisme est sa capacité à tout recycler dans son propre intérêt, et les contestataires qui projettent les rats morts symbole de l'argent mortifère le seront-ils à leur tour?

Cronenberg nous peint un monde froid et sans âme, une humanité esseulée, où les personnes se rencontrent sans jamais se trouver.

Rédigé par jdio

Publié dans #un peu de culture

Repost 0
Commenter cet article