affaire Boulin - le ministre ne serait pas mort noyé

Publié le 5 Février 2011

Tué parce qu'il en savait trop ?

boulin.jpgIl y a 30 ans, le 30 octobre 1979,  Robert Boulin était retrouvé mort, noyé, au bord d'un étang dans la forêt de Rambouillet. Très vite l'enquête conclut au suicide.

Le hic : il n'y avait que 50 cm d'eau. Mais il y a tant de gens qui se noient dans un verre d'eau, que cela n'a pas étonné outre mesure les enquêteurs, qui ont rapidement clos l'enquête, malgré les protestations de la famille.

Robert Boulin était un monsieur important. Ministre du Travail de Raymond Barre, il est un gaulliste respecté, à la réputation pas si fréquente de grande intégrité. Mais une affaire est sortie dans la presse: il aurait acquis illégalement un terrain près de Ramatuelle pour y construire sa résidence secondaire. Il dément, mais ne peut empêcher que la rumeur enfle. Peu de temps après, il est retrouvé mort sur les rives de l'étang du Rompu, grande flaque à la profondeur limitée à 50cm. Suicide ?

Pour Laetitia Sanguinetti, la fille du compagnon de la libération Alexandre Sanguinetti, "il avait vu des choses qu'il n'aurait pas dû voir".

Depuis trente années, Fabienne Boulin-Burgeat (photo de droite), fille de Robert Boulin, tente de connaître la vérité, ne croyant pas au suicide.  "Il est mort pour des raisons politiques" estime-t-elle.

boulin-burgeat.jpgIl y a quelques jours une déclaration du gendarme (aujourd'hui à la retraite) qui a découvert le corps du Ministre relance l'affaire. Il revient sur son témoignage initial, et affirme qu'en arrivant au bord de l'étang, il a vu Robert Boulin dans l'étang, à genoux, la tête hors de l'eau, regardant vers sa voiture. Il est catégorique : le Ministre n'est pas mort noyé. Il rampait vers sa 305, et il avait des griffures rouges sur la figure.

L'équipe de gendarmes a très vite été dessaisie de l'enquête. Dans les mois qui suivent, Boulin_18.jpgon lui demande de changer sa version. Et les griffures seraient dues à une maladresse des pompiers qui auraient fait tomber le corps en le sortant de l'eau! Pour sa fille, Robert Boulin a été torturé.

La thèse du suicide est depuis remise en cause par nombre de révélations. L'article dans Wikipedia ne laisse pas de doutes.

Des journalistes comme Jean Mauriac, des hommes politiques, comme Michel Jobert, et Olivier Guichard, ont affirmé que Robert Boulin avait été assassiné, parce qu'il en savait trop sur le financement des partis politiques, notamment via Omar Bongo et Saddam Hussein. En 1979, Giscard était président, et Omar et Saddam étaient des amis de la France. On vendait des mirages à l'Irak en ce temps là.

Mais la "justice" a rendu une ordonnance de non-lieu en 1992, et depuis refuse de rouvrir l'enquête.

Des scellés ont été volés l'été dernier, puis rendus un mois après. Ils contenaient des documents que Fabienne Boulin voulait soumettre à une analyse ADN. L'IGS enquête ...

On ne connaîtra sans doute jamais la vérité sur la mort de Robert Boulin, sauf que personne ne croit plus  à la cause officielle, le suicide. Les coupables ne seront  jamais inquiétés.

Esprit mafieux et omerta font malheureusement partie de l'attirail de nos politiciens!

Rédigé par jdio

Publié dans #notre temps

Repost 0
Commenter cet article