à la Malmaison, sur les pas de Joséphine

Publié le 26 Janvier 2011

josephine.jpgJoséphine est née en Martinique, en 1763. Elle quitte son île en 1779, pour épouser le vicomte Alexandre de Beauharnais. Ce dernier devait épouser la soeur cadette de Joséphine, mais une tuberculose l'emporta, et on se replia sur Marie-Joseph-Rose, que Napoléon appellera plus tard Joséphine, pour ne pas la nommer comme l'appellaient ses nombreux amants.

Pendant qu' Alexandre, richissime mais pas connu, va chercher à se faire un nom, Joséphine va chercher à s'élever en complétant la médiocre éducation qu'elle a reçue. Alexandre s'engage en politique, devient député, puis président de l'Assemblée constituante. Il regagne l'armée du Rhin où il ne s'illustre guère, et finit guillotiné un peu avant la chute de Robespierre. Auparavant, il aura dilapidé sa fortune et divorcé de Joséphine en 1785, dans des conditions difficiles.

Quant à Joséphine, elle connait beaucoup d'aventures, notamment avec Barras, qui pour s'en débarrasser la présente un jour à Bonaparte. Le jeune général, fougueux et encore brut de décoffrage, est ébloui par le charme et l' aisance de Joséphine. Ils se marient civilement en 1796 (religieusement en 1804, juste avant le sacre). Elle a 33 ans, lui 27. 

josephine-copie-1.jpg josephine-par-gerard.jpg
josephine-.jpg  

Malgré sa conduite parfois frivole, Napoléon l'associe à son élévation. Elle partage le trône pendant cinq années, avant d'être répudiée en 1809. Napoléon a découvert qu'il n'était pas stérile, et succession oblige ...  Son rang lui est conservé, son titre d'impératrice douairière affecté, et le Palais de l'Elysée, le château de Navarre (près d'Evreux) et la Malmaison laissés à sa disposition. 

La Malmaison est acquise en 1799 de Jacques-Jean du Molay, riche banquier. Mme du Molay y tenait un salon réputé. De 1800 à 1802, Malmaison devient, avec les Tuileries,  le siège du gouvernement de la France. Fin 1802, la famille impériale s'installe à St Cloud. Joséphine revient souvent à la Malmaison pour suivre les travaux d'aménagement et d'agrandissement.

Après le divorce en 1809, Napoléon cède Malmaison à Joséphine. Elle consacre dès lors son temps aux voyages, à l'agrandissement de ses collections, et à sa passion, la botanique, et notamment les roses qu'elle fait venir de tous les pays du monde. Elle se rapproche de ses petits-enfants, qu'elle invite l'été à la Malmaison. Napoléon III s'en souviendra avec émotion.

façade entrée côté parc
P1030516 P1030558

Joséphine marque de son empreinte le domaine de Malmaison. La décoration du château, qu'elle refait totalement,  est chaleureuse, avec des couleurs douces et raffinées. Ses collections d'oeuvres d'art ou d'objets préhistoriques sont réputées.

 chambre de Joséphine
 bureau bibliothèque
 chambre  chambre de Napoléon
  grande chambre de Joséphine
salle à manger
chambre-josephine-apparat1.jpg bibliotheque--.jpg chambre-josephine.jpg chambre-napoleon.jpg P1030521.jpg salle à manger'

Elle fait composer un parc à l'anglaise, comprenant rivière, lac, sculptures, cascades, temples. Elle se passionne pour les roses, qu'elle fait venir de pépiniéristes du monde entier. 

P1030555.jpg neptune
P1030552.jpg P1030567.jpg

Elle y décède en 1814, atteinte d'une pneumonie, attrapée suite à une sortie en robe légère alors  qu'elle faisait visiter sa roseraie au tsar Alexandre.

Son caveau repose à l'église St Pierre-St Paul à Rueil, où ses enfants Eugène et Hortense feronrt ériger une statue en marbre blanc,réalisée par Berthault en 1824.

Lit de mort de

Joséphine en 1824

Eglise

St Pierre-St Paul

Momument en l'honneur

de Joséphine

Joséphine

par Berthault

Orgue

du 15ème s.

chambre-josephine-apparat2.jpg P1030576.jpg P1030588.jpg

P1030589.jpg

P1030591.jpg

A travers ses enfants Eugène et Hortense, beaucoup de princes et rois seront ses decendants. Napoléon III, bien sûr, fils d'Hortense et de Louis Bonaparte, frère de l'empereur. Mais aussi les familles de Suède, Norvège ...

Son fils, le prince Eugène, hérite du domaine, mais sa veuve, la princesse Amélie, vend le château en 1828 à un banquier suédois. La reine Christine d'Espagne l'achète en 1842, et le revend à Napoléon III en 1861. Endommagé par la guerre de 1870 et sa transformation en caserne, l' Etat le revend  en 1877 à un marchand de biens qui lotit peu à peu les 800 hectares du domaine. En 1896, le banquier Daniel Iffla, dit Osiris, achète le château avec son parc réduit à 6 ha, le restaure et l'offre à l'Etat en 1904 . Un musée y est inauguré en 1906.

Avec ses décors partiellement reconstitués, son riche mobilier provenant de diverses résidences impériales, ses tableaux, on respire à la Malmaison ce qui devait être être l'atmosphère de l'époque.  

Rédigé par jdio

Publié dans #escapades

Repost 0
Commenter cet article